vers l'accueil
"Bienvenue sur le site de la mairie du Breuil ."

L’ACTUALITE DU BREUIL

Vous êtes ici : Accueil > L’ACTUALITE DU BREUIL

Au sommaire...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11 |

Information cucm

Voir fichier ci-joint :

PDF - 643.6 ko
Publié/Mis à jour le 3 avril

Information cucm

INFORMATION


Les services de l’État ont été questionnés sur la commercialisation des semences et plants dans le
contexte de l’application du Décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.
Dans l’objectif de préserver l’alimentation pour l’ensemble de la population et de permettre notamment aux particuliers qui disposent d’un jardin de cultiver leurs propres fruits, légumes et
plantes aromatiques, la commercialisation des plants potagers à visée alimentaire (légumes, petits fruits, aromatiques) est toujours possible

 :

sur les marchés ouverts autorisés par arrêté préfectoral après avis du maire (la liste des communes concernées est consultable sur notre site internet via :
http://www.saone-et-loire.gouv.fr/liste-des-marches-autorises-a-titre-derogatoire-a12400.html

 ;

grâce à des dispositifs de type drive avec commande préalable
 ;

dans les jardineries autorisées à être ouvertes au titre de leur activité d’aliments et fournitures pour les animaux de compagnie, ou plus généralement par tout établissement autorisé à recevoir du public pour les activités figurant en annexe du décret précité.
Par ailleurs, il est permis aux agriculteurs, dans le cadre de leur activité professionnelle, de se fournir en semences auprès des jardineries et pépiniéristes (cf. annexe du décret n° 2020-293 du 23
mars 2020 – fourniture nécessaire).

PDF - 643.6 ko
Publié/Mis à jour le 3 avril

Information covid-19

INFORMATION

Dans le contexte créé par le confinement, les maires sont particulièrement soucieux du mantien du lien social, notamment pour les personnes âgées et vulnérables.
Ils sont les premiers à agir et à mobiliser leurs équipes municipales pour soutenir dans leur quotidien ces personnes, les écouter et les aider. 477 communes ont indiqué à la préfecture avoir mis en place un suivi des
personnes les plus fragiles. Pour 188 communes, un registre répertoriant les personnes fragiles, âgées et handicapées, existe conformément à la réglementation. Cet outil doit pouvoir se généraliser. 388 maires ont mis en place des actions d’accompagnement des personnes vulnérables par des contacts téléphoniques réguliers, le port de repas, de courses ou de médicaments par exemple. Qu’ils en soient tous sincèrement et chaleureusement remerciés ! Nous leur devons un grand coup de chapeau.

Depuis le 24 mars, sur proposition ou après avis des maires, 64 marchés alimentaires très encadrés ont été autorisés par arrêté préfectoral. Pour certaines communes, cette dérogation peut concerner deux marchés hebdomadaires. A l’exception d’une demande d’une commune de l’arrondissement de Chalon-sur-Saône qui ne présentait pas toutes les garanties attendues, toutes les propositions de dérogation ont été accordées.

Maires et services de l’Etat sont particulièrement attentifs aux dispositifs qui favorisent les circuits courts etla promotion des producteurs locaux.
Concernant les obligations de service de la Poste, les maires des communes disposant d’une agence postale sont invités à se rapprocher des dirigeants de la Poste pour examiner les conditions de réouverture de leur agence. Qu’ils n’hésitent pas à examiner leurs difficultés avec les sous-préfets d’arrondissement.

Hier 1er avril, 180 personnes étaient hospitalisées dans les centres hospitaliers et cliniques de Mâcon (103),
Chalon-sur-Saône (29), Le Creusot (10), Paray-le-Monial (32), Montceau-les Mines (3) et Autun (2).
Trente-trois patients nécessitaient une prise en charge en réanimation. Cinquante personnes étaient décédées
depuis le 12 mars des suites du Coronavirus-Covid19 en milieu hospitalier à Mâcon, Chalon-sur-Saône, au
Creusot et à Paray-le-Monial.
A la date d’hier, cinquante-six établissements médico-sociaux, dont trente-quatre EPHAD auraient fait un
signalement d’au moins une personne présentant des symptômes pouvant s’apparenter au Covid 19. Vingt
établissements médico-sociaux feraient l’objet d’un suivi prioritaire ou renforcé par l’Agence régionale de
santé pour des cas de coronavirus testés confirmés ou suspectés. Quatorze résidents seraient hospitalisés.
Vingt-quatre résidents seraient décédés des suites du Coronavirus-Covid19 depuis le 19 mars dans une
dizaine d’EPHAD.

PDF - 206 ko
Publié/Mis à jour le 3 avril

Lancement d’un site solidarite-numerique

Lancement d’un site internet, solidarite-numerique.fr

Lancement d’un site internet, solidarite-numerique.fr ,
et ouverture d’une ligne téléphonique, 01 70 772 372, (appel non surtaxé)
pour vous « accompagner dans vos démarches » administratives

Attestations de déplacement, France Connect, Pôle Emploi…
Se connecter à solidarite-numerique.fr, c’est, outre avoir accès à une cinquantaine de ressources pédagogiques ou des tutoriels afin de s’initier aux outils informatiques (accéder à sa boîte mail, envoyer une pièce jointe dans un mail, sécuriser son activité en ligne…) c’est aussi pouvoir réaliser « les démarches administratives de base ». 

À chaque démarche sa fiche explicative :
L’une d’elles permet, par exemple, aux « personnes en difficulté avec l’écrit » d’avoir accès - via un site partenaire (parlera.fr) - à des attestations dérogatoires de déplacement (ADD) conçues spécialement pour elles (version « facile à lire et à comprendre » avec des pictogrammes). Malgré la mention du terme « handicap » sur l’attestation, cette version simplifiée, traduite en 20 langues pour les personnes relevant du « Français langue étrangère (FLE) », « s’adresse à toute personne ayant des difficultés à maitriser la langue française ». Elle est donc tout à fait recevable en cas de contrôle de police ou de gendarmerie. L’ADD, dans sa forme dite « classique », est également téléchargeable.

Dans un tout autre domaine, un tutoriel vidéo a été construit pour aider l’usager à créer puis à accéder à un compte France Connect, compte à partir duquel il est possible d’accéder à plusieurs services publics et, par conséquent, de réaliser une multitude de démarches : demande de carte nationale d’identité, changement d’adresse en ligne, paiement des impôts… « avec un identifiant et un mot de passe unique ». 

D’autres tutoriels encore ont été créés pour :
« déclarer en ligne ses ressources à la Caisse d’allocations familiales »,
« faire une simulation d’aide au logement »,
« actualiser sa situation sur le site de Pôle Emploi ».

Source:Mairie info

Publié/Mis à jour le 3 avril

Collecte des déchets recyclables

Le Creusot, le 27 03 2020

Collecte des déchets recyclables une semaine sur deux

Collecte des déchets recyclables (bacs jaunes) en porte à porte
La communauté urbaine réorganise la collecte des déchets recyclables (bac jaune) en porte à porte à compter du lundi 30 mars.
-  Ces déchets seront collectés une semaine sur deux.
-  Pour connaître votre jour de collecte, reportez-vous au tableau ci-dessous. Il convient de sortir son bac la veille au soir. La collecte s’effectuera sur toute la journée.
-  Les bacs contenant des erreurs de tri manifestes pourront ne pas être collectés.
-  Il n’y a pas de changement pour les secteurs habituellement collectés le vendredi.

RAPPEL
Collecte des déchets non recyclables (bac noir) en porte à porte
-  Les bacs noirs habituellement collectés le mardi devront être sortis le dimanche soir. Ils seront collectés le lundi ou le mardi.
-  Les bacs noirs habituellement collectés le jeudi devront être sortis le mardi soir. Ils seront collectés le mercredi ou le jeudi.
-  Les bacs contenant des erreurs de tri manifestes pourront ne pas être collectés.
-  Il n’y a pas de changement pour les secteurs habituellement collectés le vendredi.


Collecte des déchets recyclables (bac jaune)

PNG - 29.6 ko
PNG - 32.4 ko
Publié/Mis à jour le 31 mars

information covid-19

INFORMATION

La vague de l’épidémie progresse en Saône-et-Loire. Hier 26 mars, selon l’Agence régionale de santé, 145 personnes étaient hospitalisées dans les Centres hospitaliers de Mâcon (74), Chalon-sur-Saône (18), Le Creusot (32) et Paray-le-Monial (21). dont 22 avec des formes graves nécessitant une prise en charge en réanimation. Vingt-huit personnes sont décédées depuis le 12 mars des suites du Coronavirus-Covid19 en milieu hospitalier à Mâcon, Chalon-sur-Saône et au Creusot. La gravité de la situation ne doit pas faire oublier qu’à ce jour, 42 personnes sont sorties d’hospitalisation et retournées à domicile. Les établissements d’hébergement des personnes âgées dépendantes (EHPAD) requièrent une vigilance extrême, compte-tenu de la fragilité des résidents. Depuis plusieurs semaines, des mesures strictes ont été mises en place et les visites sont interdites. Des résidents et des personnels ont contracté le coronavirusCovid19 dans plusieurs établissements. Sept résidents seraient décédés des suites du Covid 19. Dans ce contexte, le préfet a eu connaissance que des proches se seraient introduits dans un EHPAD par la force ou la ruse malgré les interdictions.

Cette situation est inaceptable, sinon criminelle, et contrevient à toutes les mesures mises en place pour protéger les personnes les plus vulérables au Coronavirus. Le préfet a demandé aux services de police de parer à une telle situation. Cette semaine, lundi et jeudi, des dotations complémentaires en masques, environ 66 000 pièces, ont été allouées notamment aux établissements de santé de Saône-et-Loire, centres hospitaliers, EHPAD, établissements médico-sociaux et services de soins à domicile. Jérôme Gutton, préfet de Saône-et-Loire, tient à témoigner au nom des services de l’Etat, son entier soutien aux familles et aux proches des personnes touchées par le virus.

Il remercie chaleureusement tous les médecins, soignants et personnels qui, jour après jour, à l’hôpital, dans les établissements d’hébergement des personnes âgées dépendantes, dans les établissements médico-sociaux, en ville et à la campagne, se battent sans relâche pour accompagner et soigner les malades. Ses remerciements accompagnent également la délégation territoriale de l’Agence régionale de santé, ainsi que tous les agents de l’Etat et des collectivités territoriales, les personnels des entreprises chargées d’une mission de service public comme ceux des entreprises industrielles, commerciales et agricoles de Saône-etLoire qui, tous les jours, sont également présents en tous points du département pour assurer le service public et les missions essentielles à l’activité économique.

Consultez les sources et sites officiels : - services de l’Etat de Saône-et-Loire : http://www.saone-et-loire.gouv.fr/, Twitter @Prefet71 et Facebook @Prefet71 – ARS Bourgogne-Franche-Comté : https://www.bourgogne-franche-comte.ars.sante.fr/, Twitter @arsbfc et Facebook @arsbfc – www.gouvernement.fr/info-coronavirus – plateforme téléphonique d’information nationale gratuite, 24 h sur 24, 7 jours sur 7 : 0 800 130 000

*

PDF - 233.7 ko
Publié/Mis à jour le 3 avril

Information covid-19

INFORMATION

Le respect par tous des mesures de limitation des déplacements et des contacts comme des gestes barrières est essentiel à la lutte contre l’épidémie. Ce sont des moyens simples et efficaces, à la portée de tous, pour lutter contre sa propagation.

Contrôle des déplacements
Dans le contexte d’état d’urgence sanitaire, le non-respect des consignes en matière de déplacements peut en cas de récidive donner lieu à des amendes d’un montant plus élevés que l’amende de 135 euros, en cas de récidive : – 1 500 € d’amende en cas de récidive dans les 15 jours. – 3 750 € d’amende et peine de prison pouvant aller jusqu’à de 6 mois en cas de verbalisation à plus de trois reprises dans les 30 jours. Les gendarmes, les policiers de la police nationale et les policiers municipaux procèdent quotidiennement à des contrôles, les policiers municipaux pouvant dorénavant dresser les verbalisations correspondantes.

Dérogation pour des marchés alimentaires

Outre les déplacements professionnels, les déplacements pour effectuer des achats de première nécessité commes les produits alimentaires sont autorisés. C’est dans ce cadre que sont examinées les demandes de dérogation exceptionnelle qui peuvent être accordées par arrêté préfectoral pour des marchés alimentaires. Ces marchés, permettant à des professionnels et des producteurs locaux de maintenir une activité économique et d’approvisionner en produits locaux, répondent obligatoirement à des critères de sécurité des vendeurs comme des clients, notamment : - autorisation d’étals de produits alimentaires uniquement, - espacement entre les étals de plusieurs mètres ; - distance d’au moins 1 mètre entre les clients pour l’attente aux étals, lors de leur circulation entre les étals ; - information sur les gestes barrières.

A la date du 26 mars, les dérogations suivantes ont été accordées : • arrondissement d’Autun : Epinac, Marigny • arrondissement de Chalon-sur-Saône : Fontaines, Fragnes-la-Loyère, Gercy, Givry, Sant-Marcel, Saint Martin-sous-Montaigu, Saint-Ambreuil, Saint-Rémy, Sennecey-le-Grand, Nanton ; • arrondissement de Louhans : Saint-Germain du Plan , Varennes-saint-Sauveur, La Chapelle Thècle, Romenay, Simandre, Bellevesvres, Mervans, Sornay, Saint Vincent en Bresse, Louhans, Pierre de Bresse, La Chapelle Saint Sauveur ; • arrondissement de Mâcon : Azé, Chapaize, Matour, Cruzille, Tournus, Tramayes, Leynes, Joncy, Dompierre-les-Ormes, Igé ; • arrondissement de Charolles : Charolles, Saint-Yan. Les villes principales de Saône-et-Loire n’ont pas sollicité de dérogation. Ces différents marchés, de taille modeste avec une clientèle disciplinée, se tiennent sous le contrôle des maires et de ses équipes, qui s’engagent à faire respecter les conditions de sécurité. Les dérogations sont délivrées à titre précaire et pourront être retirées si les conditions de sécurité ne sont pas respectées

PDF - 898.4 ko
Publié/Mis à jour le 3 avril

Gare aux arnaques !!!

Gare aux arnaques liées au coronavirus

Mâcon, le 23 mars 2020
INFORMATION PRESSE

Gare aux arnaques liées au coronavirus
Depuis l’apparition des premiers cas de coronavirus, les arnaques de la part de sociétés et
d’individus malveillants se multiplient.

La préfecture de Saône-et-Loire rappelle ces éléments importants :
• Les attestations de déplacement sont faites soit sur l’honneur, soit par l’employeur. Elles
sont gratuites et disponibles sur le site Internet des services de l’État : www.saone-et-loire.gouv.fr.

Les sites qui proposent de vous délivrer des attestations de déplacement contre rémunération sont
des arnaques. Attention également aux sites proposant d’éditer une version numérique de cette
attestation : vous êtes susceptibles de fournir des données personnelles particulièrement sensibles.
Seules les attestations officielles imprimées ou recopiées sur papier libre sont

valables ;
• À ce jour, aucun vaccin, aliment ou purificateur d’air … ne protège, ni ne guérit du
coronavirus.Toute présentation de produits (alimentaires ou non) affirmant protéger ou guérir du
coronavirus relève de la pratique commerciale trompeuse.
• Les dépistages du Coronavirus sont effectués uniquement par les autorités sanitaires pour
confirmer un diagnostic. Toute société ou individu proposant un dépistage n’est pas compétent en
la matière.
• Des sites internet frauduleux cherchent à vendre des médicaments alléguant une efficacité
contre le virus ou des médicaments destinés au traitement d’autres maladies (VIH, paludisme…),
médicaments qui font l’objet de recherches dans le cadre de la lutte contre le virus. La vente de
ces derniers n’est possible que sur prescription médicale et en pharmacie. Acquérir ces
médicaments en ligne est illégal et peut vous exposer à des risques graves pour votre santé (effets
indésirables, voire faux médicaments).
• La vente en ligne de paracétamol a été suspendue. Les annonces sur Internet proposant ce
médicament sont donc frauduleuses.
• La décontamination des logements privés n’est pas prévue à ce jour par les services de
l’État. Les personnes prétextant une décontamination obligatoire n’y sont pas habilitées et
cherchent à s’introduire à votre domicile frauduleusement.
• Profitant de l’élan de solidarité d’aide aux personnels soignants organisé par des
plateformes d’appel aux dons ou des cagnottes, certains individus exercent de manière illégale,
l’activité d’intermédiaire en financement participatif. Assurez-vous de l’identité du professionnel
et de la destination de vos dons avant d’effectuer un transfert d’argent

PDF - 70.7 ko
Publié/Mis à jour le 3 avril

Information covid-19

Mâcon, le 24 mars 2020
12h00
INFORMATION


Hier 23 mars, 93 personnes étaient hospitalisées, selon l’Agence régionale de santé, dans les Centres hospitaliers de Mâcon, Chalon-sur-Saône, Le Creusot et Paray-le-Monial dont 12 en réanimation. Cinq personnes sont décédées, quatre à l’hôpital de Mâcon et une à l’Hôpital de Chalon-sur-Saône. Depuis le 12 mars, vingt personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites du Coronavirus-Covid19 en Saône-et-Loire. Les victimes décédées dans des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou à domicile ne figurent pas dans ces chiffres.
Depuis le début de l’épidémie, 276 personnes ont été testées positives au Coronavirus-Covid19. Les tests sont réalisés par les centres hospitaliers de Mâcon, Chalon-sur-Saône, le Creusot, Montceau-les-Mines et Paray-le-Monial. Ce nombre représente seulement une partie des malades atteints. Ces chiffres ne tiennent pas non plus compte des malades originaires de Saône-et-Loire qui pourraient être soignés à Lyon, Dijon, Roanne ou Nevers notamment. Ils donnent néanmoins la mesure de la gravité de la situation.

Marchés
Tous les marchés (couverts ou non) sont désormais interdits. Le préfet pourra, après avis du maire, accorder une autorisation d’ouverture des marchés alimentaires. Ceux-ci devront répondre à un besoin d’approvisionnement de la population et les conditions de leur organisation et les contrôles mis en place devront garantir la santé publique. Le préfet de Saône-et-Loire a demandé aux sous-préfets d’arrondissement de se rapprocher des maires pour examiner et encadrer les demandes éventuelles.

Restrictions de déplacements
Jusqu’au 31 mars 2020, seuls les déplacements suivants sont autorisés (avec une attestation dérogatoire de déplacement téléchargeable sur www.saone-et-loire.gouv.fr) :

- les trajets entre le domicile et le lieu de travail ;
- les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements autorisés ;
- les déplacements pour motifs de santé à l’exception des consultations et soins pouvant être assurés à distance et, sauf pour les patients atteints d’une affection de longue durée, de ceux qui peuvent être différés ;
- les déplacements pour motif familial impérieux (assistance des personnes vulnérables, garde d’enfants) ;
- les déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;
- les déplacements résultant d’une obligation de présentation aux services de police ou de gendarmerie nationales ou à tout autre service ou professionnel, imposée par l’autorité de police administrative ou l’autorité judiciaire ;
- les déplacements résultant d’une convocation émanant d’une juridiction administrative ou de l’autorité judiciaire ;
- les déplacements aux seules fins de participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative et dans les conditions qu’elle précise.

Pour la journée du 23 mars, 80 policiers et 400 gendarmes ont été mobilisés pour faire respecter les mesures de restriction des déplacements en Saône-et-Loire.

Appels aux dons d’équipements
La préfecture met à disposition une adresse de messagerie pref-covid19@saone-et-loire.gouv.fr à l’attention de tous ceux, particuliers comme professionnels, qui souhaiteraient faire don d’équipements de protection (masques, charlottes, surblouses, gels hydroalcooliques,…) aux établissements de santé. Les modalités de collecte seront précisées au cas par cas après contact avec les donateurs. La répartition des matériels ainsi collectés sera fait en lien avec l’Agence régionale de santé.

PDF - 1.5 Mo
Publié/Mis à jour le 3 avril

Appel aux dons

Les établissements des Papillons Blancs du Creusot lancent un appel aux dons

Les établissements des Papillons Blancs du Creusot lancent un appel à un don de masques auprès des entreprises, sociétés, agriculteurs, artisans, mairies et autres...

MERCI à tous ceux qui répondront favorablement à ces besoins en cette période de pandémie et de confinement.

Contactez-nous au 03.85.78.75.00 ou par mail à apb-le.creusot@wanadoo.fr

N’hésitez-pas à partager ce message !

www.papillonsblancs-creusot.org

papillonsblancs-creusot

www.papillonsblancs-creusot.org

Association des Papillons Blancs du Creusot et des Environs

www.facebook.com/Association-Les-Papillons-Blancs-Du-Creusot-Et-De-Sa-Region-1639731352756363/

Publié/Mis à jour le 3 avril
  

Aujourd'hui, nous sommes le

vendredi 3 avril 2020

Nous fêtons :



AGENDA : VOS PROCHAINS RDV

Voir tout l'agenda

MAGAZINE MUNICIPAL



Le blog de l'Espace Jeunes du Breuil
Covoiturage 71
Démarches administratives en ligne
Le site des services de l'Etat de Saône-et-Loire

Solidaire du commerce local

l’association « PERREUIL aujourd’hui »